Hors saison ou Saison en Or

 

Dépaysement automnal où les tons d’ors contrastent avec nos tons d’hiver que nous avons actuellement, où les premiers froids ont brûlé l’herbe lui donnant cette teinte qui s’allie parfaitement avec les jaunes des mélèzes.
Aujourd’hui, c’est un petit retour en arrière, en octobre dans un lieu particulièrement beau, sauvage.
Alors que la majorité des personnes voit l’automne comme une saison triste, où la morosité est le sentiment dominant, moi, je regarde l’automne à l’état brut sans penser une seconde à tous ces adjectifs et sentiments qu’on lui attribue.
La tristesse d’une saison, c’est un ajout, une touche humaine qu’on lui met en étiquette.
Je préfère gommer toutes ces notions de grisaille, de tristesse, de mélancolie et voir cette période dans sa beauté pure.
L’automne est une période où les couleurs sont à leur paroxysme, où les contrastes sont intenses et le jour où il n’y a plus de feuilles sur les arbres, plus de lumière dans le ciel, c’est aussi un beau jour où il faut aller en profiter.
N’est-il pas bon de se promener, bien protégée, les mains dans les poches dans ce monde gris et se sentir plus vivante que jamais en étalant toutes nos notes positives dans ce milieu, tout en pensant au bon chocolat chaud qui nous attend en rentrant?
J’aime tous ces instants, qu’ils soient riches en couleurs ou fades.
Il n’y a pas de mauvaises saisons, il n’y a que de mauvais regards envers elles…
Voici les détails d’un matin d’automne dans un même secteur.
Je ne vous offre pas une diversité paysagère cette fois-ci, mais des détails tous dans les mêmes tons. Tons tant aimés qui, d’une lumière à l’autre, nous offrent la sensation d’exister et d’être intensément vivants surtout lorsque les nuages mettent le couvercle.
Vallée isolée, préservée qui m’a touchée particulièrement. Si je devais choisir un lieu pour rêver, pour vivre isolée, dans un vieux chalet où la pierre et le bois seraient rois, je choisirai cette vallée où tout ce que j’aime semble y vivre. Tout avec en prime, peu d’humains.
Rêver d’un lieu n’entend pas de rêver de facilité de vie car selon ses rêves, la rudesse fait partie du jeu, mais rudesse dans la simplicité vaut mieux que facilité cernée de compliqués.
Premières approches d’une vallée où je retournerai tant elle habite mes pensées…

****

5

1- Chemin vers le jour

****

6

2- Suivre le droit chemin

****

2

3-  Jeux d’ors et de roches

****

4

4-Agression colORée

****

9

5- Austérité attirante

****

8

7- Retour en vallée

****

2

8- Contrastes d’automne

****

1

9- Duo ORdinaire

****