Au cœur de la solitude blanche

Toujours en phase avec mes moments de silence et d’absences, je fais une apparition ici, aujourd’hui parmi vous.
Je fuis de plus en plus le monde grouillant, qui bouge et file sans que les gens ne prennent le temps de savourer la vie en l’ingurgitant goulûment sans en percevoir les saveurs qu’elles soient douces ou amères.
Je parle de ceux qui pris dans une vague, avancent cernés d’œillères. Comme il est dommage que nous soyons si peu à « voir ».
Je vous remercie de prendre la peine de venir respirer un peu de mes bouffées libres et de vous inspirer de ce qui est vrai.
La vie, virevoltante comme les flocons,  est prompte à changer de direction d’un instant à l’autre, au gré des événements. Tant et si bien que la remplir au maximum de ce qui a de l’importance, de ce qui est vrai est devenu ma façon d’être.
Le seul inconvénient dans tout ça, c’est toujours le temps…
Alors, ayant laissé mon ordi un bon moment se reposer, sans aller vous rendre visite, sans vous offrir de bouffées bonheur, aujourd’hui je viens vous retrouver, vous proposer de m’accompagner dans cette balade blanche où la solitude, la dureté côtoient la douceur.
Le blanc ponctué de vies, de nuances est la couleur du moment.
Je vous souhaite la santé et la possibilité de voir l’essentiel tout au long de cette nouvelle année qui débute.
Prenez le temps de ce qui mérite d’être vécu et vivez le à fond.

 

****

 

1- La magie d’un instant

 

****

 

2- Courbes et délices

 

****

 

3- Vivre…

 

****

 

4- L’important

 

****

 

5- Lui

 

 

 

****

 

6- Sapin festif

 

****

 

7- Calligraphie terrestre

****

 

8- A chacun ses sommets

 

****

 

9- La lumière

 

****

 

10- Rassurant

 

****

 

11- Fluide glacial

 

****

Je ne sais pas ce que c’est que de tuer le temps. Je l’utilise vivant.

Publicités