Archives de Tag: photo

Empreintes

Emprunter un chemin. Voilà un terme plus vrai que jamais.Ce matin, c’est sur un chemin vierge de traces que je fais les miennes. J’avance dans l’immaculé. Devant moi, un blanc uniforme cerné par… Lire la suite

Froid

Ça y est, il arrive doucement, tout en beauté. Sa présence continue n’est pas une certitude. Il vient juste de commencer à s’étendre sur le sol en enrobant l’herbe d’une fourrure blanche et… Lire la suite

Le thé

J’aime le thé. Je trouve qu’en boire un est un moment agréable qui doit être savouré comme il le mérite. En parlant de moment savouré, j’en viens à penser à un moment qui… Lire la suite

Devant ma tasse

Le 26 octobre. Je me retrouve enfin là, avec vous. Entre l’écran et moi, une tasse de thé fumante, dans la pièce emplie par l’odeur des coings qui cuisent, tout en ayant comme… Lire la suite

Unis Vert

  Il est un lieu où les arbres avalent le ciel pour le faire ressortir par endroit au fond de l’eau; sillon de vie qui navigue entre les falaises dans un capiton protecteur… Lire la suite

Dans le jardin des Elfes

Réveil en cœur avec ce goût et désir de profiter paisiblement ce jour là. Le calme, on le recherche tout autant que le frais en ce moment. Habituée à vivre loin de la… Lire la suite

Oscillations

Je me retrouve actuellement avec énormément de temps libre. Je n’ai aucun souci quant à la façon dont je vais pouvoir remplir cette disponibilité. Le plus difficile sera de me poser devant l’écran… Lire la suite

La brèche

Hier, elle est apparue. La brèche. L’ouverture d’une brèche est un appel à se perdre dans les brumes mouvantes. L’entrée, furtive ne laisse pas le temps de réfléchir. Seuls l’attrait et l’élan sont… Lire la suite

Aujourd’hui

Me voilà ici ce matin à emprunter un chemin, tout petit chemin par rapport à ceux que je fréquente habituellement, mais toujours dans la même direction; celle du beau, du bonheur de vivre.… Lire la suite

Retour sur octobre

Dans les bruissements du matin, je me laissais aller à l’errance entre fluidité et couleurs. Les brumes comme les rancœurs s’envolaient pour libérer la réalité. J’avais comme bagages mon regard qui comme la… Lire la suite

  • Val

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 190 autres abonnés

  • Archives

  • Pour me contacter

    l-ancolie-bleue@hotmail.fr
  • Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

  • Traduire