Protéger ses dents tout en protégeant l’environnement

Après avoir chercher LA brosse à dent la plus respectueuse possible, je me suis retrouvée devant une multitude de propositions.
Dans un premier temps, j’avais une attirance pour la brosse à dent en bambou, en bois, mais je me suis rendue compte qu’elles venaient majoritairement d’Asie.
Le transport n’est pas la chose la plus responsable et faire marcher l’économie locale est plus dans mon optique que de gonfler l’économie asiatique avec un transport ayant un gros impact sur notre planète.
Je suis tombée sur BIOSEPTYL, une fabrication 100% française avec un concept d’abonnement si l’on souhaite.
Dans mon idée de consommer local, je trouve ça plutôt bien.
On peut retourner les têtes des brosses ou la brosse entière selon le modèle acheté, afin de continuer la chaine de recyclage.
Oui ça a un coût supérieur à la brosse à dents classique de supermarché non recyclée, non recyclable.
Bioseptyl propose une brosse à dents à 2,43€ à recycler totalement ou il existe la possibilité d’avoir une brosse à dents avec tête interchangeable à 9,90€. Tarifs préférentiels avec l’abonnement.
Si vous choisissez la formule tête interchangeable, la fois d’après vous n’aurez que la tête à acheter, soit 3,15€ tous les 2 ou 3 mois environ, ce qui fait une fois le manche acheté, une dépense inférieure à 15€ par an.
Je partage ma découverte avec vous sans penser à vouloir imposer une opinion.
C’est un partage d’idée, chacun valide ou pas l’idée 🙂
Je reste à l’écoute de vos avis, de vos expérience afin d’avancer le mieux possible vers une vie plus saine.

 

https://www.bioseptyl.fr

 

Bioseptyl et l’éco-conception

Chez Bioseptyl, on s’active pour une production plus responsable. La production sur le territoire français est maintenant une réalité, toutes nos brosses à dents sont 100% fabriquées en France.

Mais pour nous, l’effort continue pour proposer des produits toujours plus citoyens. La question centrale au cœur de chaque prise de décision est : que pouvons-nous faire et comment le faire ?

Après la relocalisation de notre production en France, l’utilisation de carton recyclé et d’encres végétales pour nos emballages en supermarchés, la réduction de plastique dans nos brosses à dents et emballages, nous proposons aujourd’hui une piste inédite en France : des brosses à dents en bioplastique, notre modèle Belle Brosse.

Le bioplastique, l’alternative au pétrole

En premier lieu, rappelons que le mot plastique désigne une certaine forme d’arrangement moléculaire. Celle-ci s’apparente à un ‘collier de perles’. La majorité des plastiques d’aujourd’hui sont fabriqués avec des ‘perles’ issues du pétrole.

Or, il existe des alternatives. On peut arriver à former des ‘colliers de perles’ avec des ‘perles’ non issues du pétrole.

Le bioplastique, l'alternative au pétrole

Exemple alternative au pétrole

Voilà la différence entre plastique d’origine pétrole et bioplastique : même usage, mais les ressources utilisées et les propriétés sont différentes.

Soyons clairs : aucune production ne peut aujourd’hui prétendre avoir un impact totalement écologique : il y aura toujours des conséquences pour l’environnement.

De nombreuses personnes sont habituées à ce que les brosses à dents du marché actuel, en version ‘bio’, soient en bambou. Celui-ci demande une hygiène impeccable et un entretien au quotidien. En outre, son acheminement depuis l’Asie et sa culture, de plus en plus étendue, ne sont pas eux non plus exempts d’impact sur l’environnement.

Par ailleurs, nous souhaitons proposer des solutions totalement en accord avec les normes françaises, car nous plaçons la sécurité au cœur de notre démarche.

C’est pourquoi, au lieu d’un manche en plastique d’origine 100% pétrole ou d’un manche en bois, nous avons choisi un matériau avec une origine végétale à 80%.

Les matières Bioseptyl

Bioseptyl a fait de l’éco-conception sa priorité : c’est notre axe de recherche central dans le développement de nouveaux produits, ainsi que dans l’amélioration des produits existant.

Conscients que l’utilisation de plastique à base de pétrole n’est pas un modèle de consommation optimal, nous menons une démarche d’innovation en partenariat avec des laboratoires de plasturgie pour trouver des alternatives au plastique à base de pétrole. Nous devons concilier de nombreux critères de sécurité, d’hygiène, de résistance à un environnement humide, de pression mécanique du brossage, etc.

Voici les matières que nous avons développées, testées et approuvées :

Le PP recyclé : la Recyclette, la Flu-Oh !, les manches en couleur d’Édith et les têtes interchangeables d’Édith

Le polypropylène que nous recyclons est un polymère plastique à base de pétrole ; l’usine où nos manches sont fabriqués débute une démarche pionnière dans l’industrie, qui consiste à gérer ses propres résidus. S’ils sont appelés « déchets industriels », ces résidus sont tout à fait propres car ils ne sortent pas de l’environnement protégé de l’usine : ici, tout le monde porte la blouse et la charlotte !

Recyclage brosses à dents

Les carottes d’injection, c’est ce qui reste dans le tube d’injection qui remplit les moules pour former des objets plastiques. Nous récupérons également les pièces avec des défauts, mais nous incluons ici une étape avec intervention humaine : en effet, seul l’œil humain peut déceler si le défaut provient de l’injection ou si la matière comporte des impuretés. Tout est donc trié à la main et les déchets propres sont récupérés, broyés, teintés et injectés.

La garantie Contact Alimentaire est maintenue tout au long du processus.

Garanti contact alimentaire

Ce cycle est le même que celui où les anciens manches usagés retournés par vos soins deviennent des protège-têtes !

Les manches en algue et en liège d’Édith

Toutes nos recherches ont mené aux mêmes conclusions : le plastique d’origine végétale a besoin d’être « stabilisé » afin d’offrir les qualités nécessaires à nos critères de sécurité, d’hygiène, de solidité et de résistance à l’humidité.

Nous nous efforçons de baisser l’utilisation de plastique à base de pétrole au maximum. L’utilisation d’algue, de liège ou aux matières alternatives dans les plastiques se développe mais pour correspondre à nos critères, nous mélangeons les 2 matières. Un pas vers une consommation réduite, pendant que les recherches continuent.

La bonne nouvelle, c’est que le plastique à base de pétrole que nous utilisons est… du PP recyclé !

Détail brosse à dents liègeDétail brosse à dents algoblend

Le manche en bois d’Édith

Le bois est une alternative utilisée par plusieurs fabricants de brosses à dents dites « bio ». Nous avons réduit son utilisation au manche d’Édith car ainsi, la partie en bois ne touche pas la bouche : en effet, le bois, une matière organique, favorise le développement de bactéries lorsqu’il est en milieu humide.

Le bois utilisé pour le manche d’Édith en forêt est du hêtre ; il est naturel et verni afin de prolonger sa vie dans l’environnement de la salle de bain. Il provient d’Europe et il est fabriqué en France par notre partenaire.

Pour prolonger sa durée de vie au maximum, il est essentiel de le maintenir le plus possible dans un environnement sec – si la salle de bain est souvent humide, l’humidité autour du manche peut se réduire en ne plaçant pas la brosse à dents dans un verre à dents humide par exemple.

Détail brosse à dents bois

Le PLA pour La Belle Brosse

Le PLA est du polyacide lactique et il est fabriqué à partir de l’amidon de maïs.

Quelques infos en chiffres :

chiffres

Maïs brosses à dents

Emballage ou pas ?

Dans l’optique de minimiser notre impact sur l’environnement, nous avons opté pour un envoi sans sachet : la brosse à dents est glissée dans l’enveloppe à bulle, directement dans notre usine. Lorsque vous ouvrez l’enveloppe chez vous, votre brosse à dents n’a eu aucun contact extérieur entre temps.

Seuls les modèles sans protège-tête sont envoyés dans un sachet plastique, pour garantir leur hygiène.

Têtes de protection brosses à dents

Notre usine est dotée du label Dispositif Médical , une garantie pour vous d’avoir un produit totalement sûr et propre !

Publicités