Transition printanière

Alors qu’un peu plus bas, le printemps, l’envie de passer à « autre chose » se fait sentir pour bon nombre de personnes, moi, j’ai envie de profiter de la neige avant qu’elle ne s’efface totalement.
J’aime particulièrement ces journées chaudes, blanches et bleues où tout est en opposition.
Chaque pas est comme un défi à relever, où le souvenir de la neige poudreuse donne le sourire face à celle qui aujourd’hui tente d’avaler nos jambes à chaque pas.
La chaleur transforme celle qui fut froide et légère en un immense piège à pas, gourmande de se nourrir de ceux qui viendront jouer avec elle.
Le matin, à peine réveillée, elle nous laissera avancer car la nuit lui aura permis d’étancher sa faim en lui redonnant une texture plus ferme et raisonnable, mais au fil qu’elle se réveille, que le soleil l’inonde de ses rayons chauds, elle se transforme en une mangeuse de pas, humide et lourde.
Une image qui pourrait sembler bien moins attirante de celle qui nous avions alors qu’elle était comme un nuage nous propulsant allégrement en plein hiver dans une gerbe d’étoiles magiques, mais quand on aime vraiment, on aime en suivant la logique de la nature.
On aime celle qu’elle fut et celle qu’elle est devenue, étape après étape.
Alors oui, elle est bien différente de la neige hivernale, mais oui, c’est toujours elle, celle qui illumine la nature, celle qui nivèle le paysage, celle qui nous permet de nous dépasser, de rêver, d’être heureux. Il suffit juste d’apprécier l’instant présent 😉
Dans peu de temps, je vous dirai « comme j’aime le vert » Autrement dit, tous les instants sont beaux, qu’ils soient en blanc, bleu, gris ou vert 🙂

****

1- Attirance

****

2- Veilleurs des sommets (chamois)

****

3-Iles flottantes

****

4- Horizon lointain

****